Bourse de perfectionnement en recherche de la FMCC/AstraZeneca Canada Inc. - Di Legge


Dr. Silvia Di Legge
London Health Sciences Research Centre 

Dre Silvia Di Legge étudie si les patients ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC) et dont le cerveau est touché du côté droit reçoivent le tPA, un traitement bénéfique en cas d'AVC aigu, moins souvent que ceux dont le côté gauche du cerveau est touché. Elle suppose que les victimes d'un AVC touchant l'hémisphère droit se rendent moins compte qu'ils sont en proie à un AVC et que, par conséquent, ces personnes ne sont pas admises à l'hôpital suffisamment rapidement pour y recevoir le tPA, qui pour être efficace doit être administré moins de trois heures après l'apparition des symptômes.
 
Parce que la reconnaissance précoce est critique pour la réussite d'un traitement contre l'AVC, Dre Di Legge espère sensibiliser davantage la collectivité et les professionnels de la santé aux signes avant-coureurs d'un AVC touchant l'hémisphère droit. Son projet pourrait engendrer des campagnes visant à souligner les symptômes d'un AVC de l'hémisphère droit et augmenter les chances de voir un plus grand nombre de ces patients recevoir un traitement précoce, ce qui favoriserait leur réadaptation et leur qualité de vie après l'AVC.
 
Dre Di Legge a obtenu son diplôme de médecine en Italie, où elle a acquis son expérience clinique en traitement de l'AVC et en réadaptation. Elle continue d'explorer ce terrain dans le cadre d'un projet de recherche postdoctoral dirigé par Dr Vladimir Hachinski au Health Sciences Research Centre de London, Ontario.
 
En plus de ses travaux postdoctoraux appuyés par AstraZeneca Canada et la Fondation des maladies du cœur du Canada, Dre Di Legge prépare aussi un doctorat en neuroscience. Elle espère plus tard mener des études auprès de la population sur la prévention des AVC.
 
Soutien d'AstraZeneca Canada Inc.

 
French