La bourse McDonald 2007-2008 - Seubert

Dr John Seubert
Université de l’Alberta
 
Une famille d’enzymes pourrait jouer un rôle clé dans la réhabilitation des séquelles d’une crise cardiaque, ou peut-être même prévenir qu’un incident aussi dommageable survienne. Connues sous le nom de mono-oxygénases du cytochrome P450 (CYP), ces protéines sont déjà reconnues comme d’importants agents métaboliques de médicaments et de substances comme les acides gras dans le foie et dans les reins. Ces mêmes enzymes se retrouvent également dans le cœur, mais leur rôle à cet endroit demeure largement incompris. 
 
Dr John Seubert, professeur adjoint à la Faculté de pharmacie et de sciences pharmaceutiques de l’Université de l’Alberta, se penche sur le rôle des CYP au sein du système cardiovasculaire de l’organisme. Plus spécifiquement, il examine plusieurs substances activées par les CYP et qui semblent contribuer à l’entretien et à la réparation des tissus cardiaques. 
 
Ces composés, comme les acides gras polyinsaturés, sont libérés de façon naturelle lorsque des vaisseaux sanguins sont endommagés. Mais quand l’activité des CYP se trouve compromise par des facteurs comme les caractéristiques génétiques ou les influences environnementales tel que l’alimentation, la capacité du corps à faire face aux dommages peut s’en trouver diminuée. 
 
Mieux comprendre ce processus pourrait permettre de définir les canaux biochimiques de nouvelles formes de traitement, comme par exemple restaurer ou remplacer la fonction des CYP et par conséquent améliorer la protection du cœur. Les travaux de Dr Seubert promettent d’offrir les bases scientifiques nécessaires à des progrès significatifs.  

 
French