Fonds de recherche innovatrice et exploratoire de la Fondation des maladies du cœur du Canada

Dr. Tamara Paravicini
University of Ottawa

Et si c’était possible?

Un nouveau fonds de la Fondation des maladies du cœur permet aux plus brillants chercheurs d’explorer des idées nouvelles pour combattre les maladies 

Frederick Banting a prouvé que, parfois, il suffit de suivre son intuition. Il avait eu l’idée d’isoler une partie du pancréas et, enfermé dans un laboratoire sous la chaleur torride de l’été 1921 avec son assistant Charles Best, il a découvert l’insuline. Moins d’un an après sa découverte, le diabète n’était plus une condamnation à mort pour des millions de personnes. 

La Fondation des maladies du cœur du Canada (FMCC) a toujours appuyé les travaux imaginatifs et innovateurs personnifiés par Banting et Best. Ce soutien vient de prendre forme officiellement avec la création du Fonds de recherche innovatrice et exploratoire de la Fondation des maladies du cœur, qui permettra à nos chercheurs les plus reconnus de suivre leurs intuitions les plus prometteuses.  

« Nous savons que ces chercheurs sont brillants, parce que nos comités d’examen les considèrent comme des sommités dans leur domaine, dit Linda Piazza, directrice de la recherche à la FMCC. Nous leur donnons la chance de poursuivre une idée qui, si elle s’avère exacte, pourrait changer le monde. » 

Cette bourse d’une durée d’un an permettra à des esprits innovateurs de mettre des idées audacieuses et nouvelles à l’essai. Trois bourses ont été décernées cette année. 

Dre Tamara M. Paravicini de l’Institut de recherche en santé d’Ottawa désire en savoir plus sur une molécule nouvellement identifiée qui se développe à l’intérieur des cellules des personnes qui consomment trop d’aliments salés. 

Il est bien connu qu’une alimentation riche en sel peut entraîner l’hypertension artérielle, mais elle provoque également une croissance indue des cellules du muscle cardiaque et entraîne un durcissement des vaisseaux sanguins, ce qui accroît les risques de crise cardiaque.

En étudiant de près les effets de cette molécule, Dre Paravicini espère mieux comprendre comment se produisent les dommages cardiaques attribuables à une consommation excessive de sel. 


 

French