Fonds annoncés pour la recherche visant à lutter contre l'obésité infantile

  


Ottawa (17 juin 2009) - Dans le cadre de nouveaux fonds annoncés aujourd'hui, 1,9 million de dollars ont été injectés dans la recherche en vue de réduire l'obésité infantile. Ces fonds proviennent d'un partenariat conclu entre quatre parties, à savoir les IRSC, la Fondation pour la recherche en santé (FRS) de la Rx&D, la Fondation des maladies du coeur du Canada et la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits de Santé Canada.
 
Les projets de recherche ont pour objet de mieux connaître les habitudes alimentaires et le niveau d'activité physique des enfants canadiens et de trouver de nouvelles façons de prévenir ou de freiner l'obésité chez ces derniers. Actuellement, le surpoids et l'obésité touchent plus d'un jeune Canadien sur quatre, accroissant ainsi de beaucoup le risque qu'ils souffrent d'une maladie cardiaque, du diabète de type 2 et d'hypertension. Ces cinq projets nouvellement financés consistent respectivement à :
  • réaliser une enquête en ligne sur les habitudes alimentaires et le niveau d'activité physique des élèves cris des régions de la baie d'Hudson et de la baie James (Rhona Hanning de l'Université de Waterloo);
  • étudier comment la famille, les pairs et le milieu scolaire peuvent avoir une incidence sur les tentatives de perte de poids des adolescents souffrant d'obésité (Louise Mâsse, Jean-Pierre Chanoine et Josie Geller de l'Université de la Colombie-Britannique et du Child Family Research Institute);
  • étudier comment les changements apportés à l'alimentation et à l'activité physique des femmes enceintes souffrant d'obésité peuvent aider à prévenir l'obésité chez leurs enfants (Michelle Mottola de l'Université Western Ontario);
  • étudier comment l'aménagement urbain peut aider les résidents d'un quartier à adopter des comportements favorisant la perte de poids (Nazeem Muhajarine et Cordell Neudoff de l'Université de la Saskatchewan);
  • étudier les efforts de sensibilisation du public au crédit d'impôt pour la condition physique des enfants instauré par le gouvernement du Canada, de même que son utilisation et ses répercussions sur les décisions relatives à l'activité physique (Barbara von Tigerstrom de l'Université de la Saskatchewan).
« Pour réduire l'obésité et les maladies connexes, nous devons mener des recherches sur des stratégies en matière de mieux-être qui permettent aux Canadiens, à commencer par les enfants, d'améliorer leur santé en adoptant un mode de vie sain, a affirmé le Dr Alain Beaudet, président des IRSC. Les partenariats que nous avons établis avec divers intervenants jouent un rôle essentiel à cet égard, et nous sommes très heureux de nous joindre à la Fondation pour la recherche en santé de Rx&D, à la Fondation des maladies du coeur du Canada et à Santé Canada pour financer ces projets. »
 
« De plus en plus d'enfants ont un style de vie sédentaire, passent trop de temps devant un écran et s'alimentent mal », a mentionné Sally Brown, chef de la direction de la Fondation des maladies du coeur du Canada. « Cette crise sanitaire imminente peut être évitée. Il faut trouver des solutions pour contrer l'obésité infantile et aider nos enfants avant qu'ils ne deviennent la première génération dont l'espérance de vie est inférieure à celle de leurs parents. »
 
« Notre Fondation considère la réduction et la prévention de l'obésité infantile comme une priorité absolue, et nous croyons qu'en travaillant en partenariat, nous pouvons réaliser beaucoup plus de choses, a déclaré le Dr Yves Morin, président de la Fondation pour la recherche en santé de Rx&D. Nous sommes très enthousiasmés par cette initiative où nous collaborons avec nos partenaires en vue de réaliser notre objectif commun qui est de contribuer à la santé et au bonheur des enfants. »
 
« La prévention est essentielle à une meilleure santé, particulièrement lorsqu'il est question de nos enfants », a dit Russell Williams, président des compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D). « Je crois que les partenariats comme celui-ci sont essentiels pour découvrir de nouveaux moyens pour lutter contre ce problème croissant qui concerne la santé de nos enfants. »
 
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme de recherche en santé du gouvernement du Canada. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et de favoriser leur application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé au Canada. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 000 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.
 
Organisme bénévole de bienfaisance en santé, la Fondation des maladies du coeur mène la lutte vers l'élimination des maladies du coeur et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la réduction de leur impact, en contribuant activement à l'avancement de la recherche et sa mise en application, à la promotion de modes de vie sains, et à la représentation auprès des instances responsables des politiques de santé.
 
La Fondation pour la recherche en santé (FRS) de (Rx&D) est un organisme à but non lucratif, dont la mission est d'appuyer la recherche en santé dans les centres universitaires de santé du Canada et d'en faire la promotion au pays. Fondée en 1964 par les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D), la FRS applique les normes d'excellence scientifique les plus élevées afin de surmonter les défis du secteur de la santé qui ont une grande importance pour la société canadienne. Elle accomplit sa mission dans le cadre de partenariats de longue date avec le milieu universitaire et le gouvernement. La FRS, qui est l'une des principales fondations privées canadiennes dans le domaine de la recherche en santé, contribue de manière significative à la prévention et au traitement des maladies, ainsi qu'à l'amélioration du système de santé.

 
French